AU JARDIN : LE COGNASSIER DU JAPON

 

Non seulement les fleurs commencent à égayer nos jardins, mais les arbres et arbustes s’y mettent aussi. En effet, depuis quelques jours la nature se réveille et nous offre un magnifique spectacle quand on prend la peine de le regarder. Comme le Cognassier du Japon, dont je vous parle aujourd’hui, qui déploie ses petites corolles à profusion.

 

LES CARACTÉRISTIQUES DU COGNASSIER DU JAPON

Le cognassier du Japon est un arbuste épineux aux notes orientales qui fleurit très tôt au printemps. Ses grandes fleurs simples ou doubles, aux teintes variant du blanc au rouge sang s’échelonnent de février à avril jusqu’à la pousse du feuillage. Leur silhouette plus ou moins étalée varie en hauteur de 1 à 3 m de haut. De la famille des Rosacées, les fleurs présentent une corolle simple ou double, d’environ 4 cm de diamètre, dotée de 5 pétales arrondis et éclairée par de belles étamines jaunes.

cognassier du japon

 

LES VARIÉTÉS DU COGNASSIER DU JAPON

Les cognassiers du Japon comptent quatre espèces rustiques originaires du Japon mais aussi de Chine. Elles portent toutes communément le nom de « cognassier du Japon » malgré leurs différentes origines. Ces arbustes sont aussi nommés « cognassiers à fleurs » par opposition au cognassier à fruits. Il est également souvent utilisé en haie défensive, car ses grandes épines jouent ainsi le rôle de clôture. Ce qui ne les empêche pas d’apporter une touche décorative à votre jardin.

 

LES FRUITS DU COGNASSIER DU JAPON

Après la floraison viennent des fruits particulièrement intéressants de par leur parfum très odorant. De saveur un peu aigre et amère, ils sont cependant très parfumés et comestibles une fois cuits en gelée, mélangés à des poires ou des pommes ou pour constituer des liqueurs. Les fruits étant très astringents, ils ne sont pas très bons à consommer crus. Mais ils peuvent se récolter et être mis dans un panier pour simplement parfumer la pièce. « L’essence de cananga » était autrefois extraite du fruit et utilisée dans la parfumerie pour sa ressemblance avec l’essence d’ylang-ylang (Cananga odorata).

 

Pour conclure, ce petit arbuste, qui nécessite peu d’entretien, sera un des premiers à venir égayer votre jardin au printemps. Il serait dommage de s’en priver, vous ne trouvez pas ?

 

Tous les textes et les photos présentés sur ce site sont la propriété exclusive de l’auteur Louise Images et ne peuvent être utilisées sans son autorisation. 2014-2018 © Louise Images – Tous droits réservés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur votre réseau social préféré ! Merci 😉

Cet article a 2 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu